Médecine esthétique

Médecine esthétique: Vous, qui aimerez réaliser une petite retouche pour le rajeunissement de votre visage sans savoir par quel traitement commencer, cet article va répondre à toutes vos hésitations.

En fait, il est très simple de procéder à un rajeunissement du visage et la médecine esthétique peut venir à votre secours : Il faut toujours commencer par le défaut le plus gênant ! Pour certaines femmes, ce serait la ride du lion, celle qui se situe entre les deux yeux, qui risque de donner une expression sévère au visage. Pour d’autres, ce serait le sillon naso-génien encadrant le nez qui est à éliminer sans compter la peau qui commence à se tacher.

C’est le patient qui serait en fait le plus apte à identifier l’objet de son insatisfaction et l’entourage ne peut pas le faire à sa place. Par contre, s’il estime que c’est toute sa tête qui mérite d’être changée, il faut alors démarrer par les traitements de surface à savoir : peelings, lasers, lampe flash, pour obtenir une peau lisse, uniforme, lumineuse, et le gain obtenu 5 ans d’âge sans être vraiment obligé d’aller plus loin et recourir à la chirurgie ! En cas de nécessité, il serait possible d’enchaîner par la suite avec les injections de toxine botulique, pour estomper les rides d’expression autour des yeux ou sur le front.

Les injections des produits de comblement comme l’acide hyaluronique viendront par la suite pour effacer des rides ou des plis plus profonds, harmoniser le bas du visage, et repulper les traits. Mais il y a lieu de faire attention, car le risque de transformation est déjà plus grand. Il faut donc y aller progressivement. Il n’est pas grave que le défaut ne soit pas estompé dès la première séance et il vaut mieux y revenir plusieurs fois, et conserver la tête qui vous ressemble.

Les traitements du relâchement viendront par la suite à savoir les lasers de remodelage, les ultrasons micro-focalisés, les fils tenseurs et enfin, la chirurgie esthétique : le lifting cervico-facial pour retendre entièrement le bas du visage et du cou ; la blépharoplastie pour corriger des paupières tombantes ou des poches sous les yeux ; le lipofilling pour restaurer durablement le volume du visage.

Les traitements de médecine esthétique en fonction de l’âge

Médecine esthétique à 25/30 ans

Le sillon naso-génien défini comme étant le pli qui encadre le nez va commencer à cet âge à se marquer finement dans sa partie basse, sur certaines morphologies, et surtout les visages minces. De fines ridules apparaissent aussi sur les joues et au coin des yeux. Le teint est le plus souvent terne, brouillé, dû particulièrement aux sorties tardives le soir, le manque de sommeil, la cigarette, et l’alcool.

Dans ce cas, principalement les mésolifts à savoir une injection d’un cocktail de vitamines dans le derme superficiel est sollicité pour redonner immédiatement de l’éclat au teint et estompe en même temps les ridules superficielles. Une application de LED qui est une lumière froide durant 15 minutes, va stimuler le métabolisme cellulaire. Si la peau est grasse et les pores dilatés, il est appliqué immédiatement après un Mésolift une solution à base de vitamine A acide, au pinceau, à laisser poser 15 mn, sous LED toujours. Il est toutefois possible aussi d’utiliser des peelings superficiels.

C’est à cet âge aussi que commencent les demandes de correction sur la bouche. En général, elles ne sont pas destinées à gonfler les lèvres, mais plutôt pour corriger une asymétrie, comme par exemple une lèvre supérieure trop fine ou inexistante.

Chez certaines jeunes personnes la ride du lion peut aussi se marquer, et leur donner un air sévère ou anxieux au visage non conforme à leur caractère. Il suffit d’une petite injection de toxine botulique pour corriger ce petit défaut.

Dans certaines familles, les cernes peuvent aussi se creuser très jeune, et donner un air fatigué. La correction est effectuée avec un produit de comblement comme une petite goutte d’acide hyaluronique injectée au milieu des cernes, très profondément, au contact de l’os. Mais cette intervention étant risquée, elle doit être confiée à un médecin expérimenté.

Médecine esthétique à 30/40 ans

A cet âge, des rides s’installent entre les yeux, sur le front, au coin des yeux et ne disparaissent plus quand le visage est au repos. Elles sont traitées avec des injections de toxine botulique. La vallée des larmes va aussi commencer à se creuser et le problème peut être résolu par une injection d’acide hyaluronique ce qui va remettre en tension la pommette, sans la gonfler, et défatiguer immédiatement le visage.  Le sillon naso-génien est plus marqué aussi à cet âge et peut être corrigé avec de l’acide hyaluronique.

Médecine esthétique à 40/50 ans

Certains visages vieillissent en interne et d’autres en externe. Dans le premier cas, ils s’émacient, se rétractent et de ce fait les tempes, le rebord orbitaire, les joues, le sillon naso-génien, se creusent. Des produits de comblement vont les aider à retrouver le côté plein et pulpeux de leur jeunesse.

Dans le second cas, les visages s’empâtent et se relâchent et sont déjà moins faciles à traiter en médecine esthétique. Il est possible de stimuler le derme profond, pour donner plus de fermeté avec des ultrasons micro focalisés, des lasers non ablatifs ou de la radiofréquence. Si la lèvre supérieure est très marquée, le « code barre » est traité avec une injection d’acide hyaluronique très fluide. Contre le cou et le décolleté trop ridés les Skinboosters sont remarquables et la peau est immédiatement réhydratée, défroissée, et repulpée.

Médecine esthétique à 50 ans et plus

A cet âge-là, il est possible d’assiste à une fonte graisseuse du visage, qui lui fera perdre ses joues de manière progressive et ses pommettes, auquel va s’ajouter le relâchement des tissus. Pour reconstruire les volumes disparus et harmoniser à nouveau la ligne de l’ovale, les injections d’acide hyaluronique sont particulièrement indiquées.

Contre le relâchement cutané, il est plutôt préconisé les appareils chauffants profondément les tissus à l’instar de la radiofréquence, le laser non ablatif…etc. Il est tout à fait possible aussi à cet âge de redonner un peu de tonus aux muscles destinés à relever le visage. Mais si l’excès de peau est trop important, seul un lifting cervico-facial permet d’apporter un vrai rajeunissement au visage.