clinique.cosmetic.tour@gmail.com
33 1 84 14 84 40 (+216) 94 382 300
Rejoignez-nous sur :

FIV Tunisie :Fécondation In Vitro Tunisie Prix pas cher

fiv tunisie

La FIV Tunisie est une technique de procréation médicalement assistée (PMA) utilisée en cas d’infertilité ou de stérilité qui permet de féconder un ovule avec un spermatozoïde en dehors de l’utérus.

Contrairement à l’insémination artificielle, la fécondation In Vitro (FIV), la rencontre des gamètes (ovocytes et spermatozoïdes) se déroule en dehors du corps de la femme, c’est-à-dire en laboratoire : un milieu favorable à leur survie, avant que l’embryon ne soit réimplanté dans l’utérus de la future mère.

Il faut savoir que cette technique est très plébiscitée dans le monde car elle se distingue par son taux de réussite qui reste très élevé par rapport aux autres méthodes de procréation médicalement assistée (PMA).

Il existe 2 types de fécondation vitro (FIV) qui sont les suivantes :

  • La FIV classique : La fécondation invitro sans micromanipulation qui consiste à mettre les spermatozoïdes en contact de l’ovocyte afin que la fécondation se fasse naturellement.
  • La FIV avec ICSI (injection intracytoplasmique de sperme) : La FIV avec ICSI avec micromanipulation consiste à injecter un seul spermatozoïde à l’intérieur de l’ovule pour s’assurer que la fécondation ait bien lieu.

En somme, le but de la fécondation In Vitro (FIV) est de favoriser la fécondation lorsqu’il existe un problème l’empêchant de se produire naturellement.

Qui est concerné par la fécondation In Vitro (FIV) ?

La fécondation In Vitro (FIV) est indiquée pour les couples stériles qui ont du mal à concevoir un enfant et ceux qui risquent de transmettre une maladie génétique à leur bébé. Les candidats doivent présenter une des caractéristiques suivantes :

Chez les femmes :

  • Etre en âge de procréer en ayant une fonction ovarienne normale
  • Une obstruction pouvant être d’origine infectieuse
  • Un antécédent de grossesse extra-utérine
  • Une endométriose
  • Un obstacle au passage des spermatozoïdes au niveau du col pour atteindre l’utérus et les trompes
  • Des troubles de l’ovulation

Chez les hommes :

  • Des anomalies du spermogramme
  • Des malformations des voies spermatiques (découvertes grâce à une biopsie testiculaire)

FIV en Tunisie prix :

Le prix FIV Tunisie est attractif car il est nettement moins cher qu’en France comme le démontre le tableau ci-dessous :

InterventionPrixDurée du séjour
Fécondation In Vitro1950 €
Fécondation In Vitro avec séjour2650 €10

Les personnes qui optent pour le séjour bénéficient d’avantages inclus dans le tarif comme :

  • L’accueil à l’aéroport par un assistant-chauffeur
  • Les honoraires du praticien
  • La prise en charge intégrale à la clinique
  • Les consultations avant et après l’intervention
  • L’hébergement dans un hôtel 5 étoiles

Consultation préopératoire de fiv fecondation in vitro

Avant d’envisager une fécondation In Vitro, il est important que le couple consulte le praticien pour que ce dernier fasse les démarches élémentaires suivantes :

  • Réalisation d’une échographie vaginale afin d’examiner les ovaires, les trompes et l’utérus et évaluer la taille et la forme des organes de reproduction
  • Réalisation d’analyses de sang afin de dresser un bilan hormonal
  • Réalisation d’une hystérosalpingographie (examen radiologique) afin de déceler une éventuelle obstruction des trompes
  • Réalisation d’une laparoscopie afin d’observer les organes génitaux internes

Il importe de souligner que ces examens doivent être faits 2 à 3 semaines avant la stimulation ovarienne.

Fecondation in vitro Procedure : Les étapes de FIV

fecondation invitro tunisie

La stimulation ovarienne :

La stimulation ovarienne est cruciale pour obtenir plusieurs ovules et augmenter les chances de réussite de la technique.

Ce faisant, un traitement hormonal est administré à la femme afin d’obtenir le développement simultané de plusieurs follicules. Celui-ci est d’ailleurs surveillé de façon adaptée par des échographies.

L’objectif de cette technique est d’avoir des follicules de bonne qualité et qui soient arrivés à maturation, condition sine qua non pour que la FIV soit couronnée de succès.

Le monitorage des ovaires :

Le monitorage des ovaires nécessite une surveillance échographique et biologique.

Dès que les follicules sont suffisamment gros, l’ovulation est alors déclenchée par injection d’HCG (hormone chorionique gonadotrope), qui a pour but de maintenir les sécrétions ovariennes.

Les follicules sont comptabilisés et leur diamètre est mesuré.

La ponction des ovocytes :

La ponction des ovocytes se déroule sous anesthésie générale ou locale 35H après l’injection des médicaments ayant déclenché l’ovulation.

Pendant cette étape qui dure environ 15 minutes, le praticien ponctionne chaque follicule visualisé à l’échographie grâce à une aiguille adaptée. Il en recueille habituellement près de 5 à 10.

Le recueil et la préparation du sperme :

Le sperme est recueilli le matin de la ponction par masturbation dans un récipient stérile. Cependant, il est nécessaire d’observer une abstinence sexuelle de 2 à 3 jours pour obtenir des spermatozoïdes frais.

La mise en fécondation :

La mise en fécondation consiste à mettre en contact les spermatozoïdes et les ovocytes dans un milieu de culture nutritif favorable à leur évolution placée et en incubation à 37°C.

Le transfert d’embryon :

Le transfert d’embryon est généralement proposé le 3ème ou le 5èmejour après la ponction. Le transfert embryonnaire est réalisé au moyen d’un cathéter fin et souple introduit par voie vaginale dans l’utérus pour son implantation.

Résultat de fiv en Tunisie :

Il faut savoir que la réussite de la fécondation In Vitro (FIV) dépend de plusieurs facteurs comme l’âge ou encore le style de vie de la femme et de l’homme.

Un test de grossesse est réalisé 15 jours après le prélèvement d’ovules pour connaitre l’issue du traitement.

Le taux de réussite de la fécondation In Vitro (FIV) est de 23% lorsqu’il est réalisé par ponction et de 25%, lorsqu’il s’agit d’un transfert d’embryon.

FIV Tunisie : Risques et effets indésirables

Pendant le traitement, quelques effets indésirables comme des bouffées de chaleur, des douleurs abdominales, ou des saignements sont assez fréquents mais transitoires et généralement sans conséquences pour la mère ou le fœtus.

L’inefficacité de la stimulation des ovaires

Dans 5 % des cas, le cycle de FIV peut être annulé à cause d’une trop faible réponse à la stimulation ovarienne. Ce problème apparaît après l’étape du déclenchement du processus de maturation des ovules.

Le syndrome d’hyperstimulation ovarienne

Dans 1 à 3 % des cas traités, il est possible que survienne une augmentation anormale de la taille des ovaires dans les jours qui suivent le prélèvement d’ovules. Ce syndrome est causé par les injections de FSH ou de HCG pendant la phase de stimulation des ovaires. L’hyperstimulation ovarienne peut s’accompagner :

  • De douleurs abdominales.
  • De ballonnements.
  • De fièvre.
  • De nausées et vomissements.
  • De diarrhées.
  • Torsion d’ovaire,
  • Dans les cas plus graves (1%), de difficultés respiratoires, de déshydratation, d’une accumulation de liquides dans l’abdomen (ascite), troubles de la coagulation (phlébite ou caillot dans une veine des jambes, embolie pulmonaire, caillot qui se déplace vers les poumons), de troubles hépatique (atteinte du foie), d’insuffisance rénale (atteinte des reins) …

Les naissances multiples

25% des femmes ayant recours au traitement par FIV donnent naissance à des jumeaux. Les cliniques de fertilité n’implantent habituellement pas plus d’un ou deux embryons à chaque cycle, réduisant ainsi les risques de grossesses multiples.

Accouchement prématuré et césarienne

Le taux d’accouchements prématurés et de césariennes est un peu plus élevé quand il s’agit de grossesses résultant d’une FIV. Les accouchements prématurés sont très souvent liés aux grossesses multiples, plus fréquentes à cause de la prise de certains médicaments de fertilité.

Anomalies congénitales

Les malformations congénitales constatées chez les enfants provenant d’une FIV ou d’une ICSI sont plus fréquentes que celles constatées dans la population générale. Toutefois, il faut croire que ces malformations congénitales ne sont pas vraiment liées aux FIV ou aux ICSI, mais plutôt à des facteurs génétiques ou transmissibles et peut-être même à l’âge plus élevé des parents

Le cancer des ovaires

Les femmes ayant subi des fécondations in vitro ont un risque plus élevé de 30 % de cancer des ovaires.