clinique.cosmetic.tour@gmail.com
33 1 84 14 84 40 (+216) 94 382 300
Rejoignez-nous sur :

Lifting cuisses Tunisie : chirurgie entrejambe à prix pas cher

Lifting cuisses Tunisie : chirurgie entrejambe à prix pas cher

Lifting cuisses Tunisie : Définition

Le lifting cuisses (ou cruroplastie des cuisses) est une intervention de chirurgie esthétique de la silhouette destinée à retirer l’excès de peau localisé au niveau de la face interne des cuisses

Lifting des cuisses en Tunisie : Pourquoi ?

Le plastie crurale Tunisie est destiné à toute personne qui veut retrouver des cuisses fermes et une peau tonique.

  • Pour éliminer les plis de peau entre les cuisses.
  • Pour garder une silhouette élégante et proportionnée.
  • Si une perte de poids abusive a été perçue, suite à un régime ou une chirurgie bariatrique.

Lifting crural Tunisie : Pour qui ?

  • Sauf contre-indications majeures, le lifting des cuisses peut être pratiqué à toute personne cherchant à raffermir et fuseler leurs cuisses.
  • Avec l’âge et les variations du poids, la peau peut perdre de sa tonicité.
  • L’existence d’un excès de graisse au niveau du haut des jambes.

Lifting cuisses Tunisie Prix

Le lifting cuisses tarif en Tunisie est attractif car il est deux fois moins élevé qu’en France et il revient à 1950€ pour une durée de 4 jours.

Le lifting cuisses prix inclut également d’autres avantages pour les patients à savoir :

  • L’accueil à l’aéroport par un assistant-chauffeur
  • Les honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste
  • La location du bloc opératoire
  • Le panty de contention
  • Les consultations avant et après l’intervention de lifting crural Tunisie
  • La prise en charge intégrale à la clinique
  • L’hébergement dans un hôtel 5 étoiles pour la convalescence

Lifting cuisses Tunisie : Déroulement de l’intervention

Avant l’opération

  • Un bilan préopératoire usuel sera demandé au patient et ce conformément aux prescriptions L’arrêt du tabac est vivement recommandé au moins un mois avant et un mois après l’intervention (le tabac peut être à l’origine d’un retard de cicatrisation).
  • Aucun médicament contenant de l’aspirine ne peut être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.

Le lifting de la face interne des cuisses peut être réalisé soit sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale approfondie par des tranquillisants administrés par voie intraveineuse.

L’intervention proprement dite

Chaque chirurgien adopte une technique de lifting crural qui lui est propre et qu’il adapte à chaque cas pour l’obtention des meilleurs résultats.

Toutefois, les principes de base sont communs à tous les chirurgiens :

  • L’incision se trouve, généralement près du pli de l’aine. Elle va se prolonger par la suite dans le sillon situé entre le périnée et le haut de la face interne de la cuisse, et se poursuivra vers l’arrière jusqu’au pli fessier où elle se termine. Elle correspond à la future cicatrice.
  • Dans certains cas, il serait aussi associé une cicatrice verticale plus ou moins longue, au niveau de la face interne des cuisses.
  • La peau en excès est retirée et une fixation est réalisée en profondeur pour bien maintenir la correction de l’affaissement, éviter que la cicatrice ne redescende et assurer la pérennité d’une anatomie normale et harmonieuse. La cicatrice se trouve donc cachée dans un pli naturel et sera donc discrète.
  • En fin d’intervention le chirurgien effectue un pansement à l’aide de bandes élastiques collantes ou bien il met en place un panty de liposuccion.

La durée de l’intervention est, en moyenne, d’une heure et demi, mais elle est variable en fonction du chirurgien et de l’ampleur des améliorations à apporter.

Les suites opératoires

  • La sortie aura lieu en règle générale le lendemain ou le surlendemain de l’intervention.
  • Des ecchymoses et un œdème peuvent apparaître. Ils régresseront dans les 10 à 20 jours suivant l’intervention.
  • Les douleurs sont peu importantes, limitées à quelques p tiraillements et élancements.
  • Il faut prévoir un arrêt de travail de 1 à 3 semaines, selon la nature de l’activité professionnelle.
  • La pratique d’une activité sportive pourra être reprise progressivement à partir de la 6ème semaine post-opératoire.
  • La cicatrice est rosée pendant les 3 premiers mois puis elle s’estompe, et ce, progressivement pendant 1 à 3 ans. Elle ne doit pas être exposée au soleil ni aux UV avant 3 mois.

Lifting crural Tunisie : Les résultats

  • Le résultat du lifting des cuisses peut être constaté dans un délai de 6 à 12 mois après l’intervention.
  • Il est possible de constater, en général une bonne correction de l’infiltration graisseuse et du relâchement de la peau, ce qui va nettement améliorer la morphologie de la cuisse.
  • Les cicatrices sont généralement discrètes, et sont cachées dans un pli naturel.
  • Avec une amélioration des techniques et l’expérience acquise, les résultats du lifting des cuisses se sont aujourd’hui très nettement améliorés.

Lifting cuisses Tunisie : Imperfections des résultats

Généralement, un lifting cuisses correctement réalisé rend un réel service aux patients avec l’obtention d’un résultat satisfaisant et conformément à leurs demandes.

Cependant, des imperfections localisées sont constatées mais elles ne constituent pas de réelles complications :

Ces imperfections concernent notamment la cicatrice qui peut être un peu trop visible, distendue, voire chéloïdes. Les résultats de la lipoaspiration des cuisses quant à eux peuvent être caractérisés par une insuffisance de correction, une légère asymétrie résiduelle ou de petites irrégularités de surface.

Ces imperfections de résultat sont en général accessibles à un traitement complémentaire à savoir de petites retouches chirurgicales réalisées sous anesthésie locale ou anesthésie locale approfondie, mais pas avant le sixième mois post-opératoire.

Cruroplastie Tunisie : Complications post-opératoires

Un lifting des cuisses en Tunisie est réalisé en principe pour des motivations essentiellement esthétiques, mais il reste quand même une véritable intervention chirurgicale, ce qui implique les risques liés à tout acte médical, aussi minime soit-il.

Il faut distinguer les complications liées à l’anesthésie de celles liées au geste chirurgical.

  • C’est pendant la consultation, que le médecin-anesthésiste va informer le patient des risques anesthésiques. Il faut savoir que l’anesthésie induit dans l’organisme des réactions parfois imprévisibles, et plus ou moins faciles à maîtriser : le fait d’avoir recours à un Anesthésiste parfaitement compétent exerçant dans un contexte réellement chirurgical fait que les risques encourus sont devenus statistiquement presque négligeables.
  • En ce qui concerne le geste chirurgical, en choisissant un Chirurgien Plasticien qualifié et compétent, formé à ce type d’intervention, ces risques sont limités au maximum, sans être supprimés complètement.

 

En effet, des complications peuvent survenir au décours d’un lifting de la face interne des cuisses qui constitue une des interventions les plus délicates de la chirurgie plastique et esthétique. Parmi ces complications envisageables, il faut citer :

 

  • Les accidents thromboemboliques (phlébite, embolie pulmonaire) : Des mesures préventives rigoureuses doivent en limiter les dangers : port de bas anti-thrombose, lever précoce, éventuellement traitement anticoagulant.
  • La survenue d’un hématome, en fait assez rare, risque de demander une évacuation afin de ne pas altérer la qualité esthétique du résultat.
  • La survenue d’une infection est favorisée par la proximité des orifices naturels : son traitement fait appel à un drainage chirurgical et à une prescription d’antibiotique.
  • Un retard de cicatrisation peut parfois être observé qui allonge les suites opératoires.
  • Une nécrose cutanée est rarement observée : elle est en règle générale limitée et localisée.
  • Des altérations de la sensibilité, notamment de la partie haute de la face interne de la cuisse peuvent être observées : la sensibilité normale réapparaît dans un délai de 3 à 6 mois après l’intervention.
×